Santo Antão

Ribeira Grande

Ribeira Grande

Ribeira Grande L’île de Santo Antão,a une superficie de 779 km2 et est la seconde plus grande île de l’archipel. Elle s’étend sur 43 km de long pour 24 km de large. Ses montagnes attirent l’attention de tous ceux qui la visitent. Au centre de l’île une cordillère s’étend du nord-est au sud-est dont le sommet volcanique appelé Topo de Coroa, culmine à 1.979 mètres.
Santo Antão a été découvert en 1462, mais la Couronne portugaise a initié son peuplement à peu près en 1548. Le relief accidenté de l’île a toujours empêché son développement mais de nouvelles routes qui facilitent la communication entre les différentes localités, constituent les étapes très importantes qui ont été étudiées pour promouvoir la croissance de l’île. Avec de grands contrastes de relief, au sud le paysage est désertique tandis que vers le nord la végétation est exubérante. L’île est l’une des plus agricoles de tout l’archipel où prédominent, entre autres, des plantations de canne à sucre, de manioc, de banane, de «fruits à pain», de mangue, de papaye. Le grogue, l’eau de vie nationale, production de la canne à sucre, est fabriqué de façon artisanale et on peut, dans plusieurs localités, découvrir les «trapiches» machine rudimentaire traditionnelle utilisée pour l’extraction du jus de la canne à sucre. L’hospitalité du peuple est légendaire et l’accueil est chaleureux.

Boca umbas ribeira

Boca umbas ribeira

Il existe des liaisons maritimes quotidiennes entre São Vicente et  Porto Novo, la durée de la traversée est d’environ 1 heure.
Où rester L’île possède des Hôtels, Pensions à Viladas Pombas (Vallée de Paül), à Porto Novo, à Ribeira Grande (plus connue sous le nom de Povoação). Il y a des Hôtels à Ponta do Sol. A Cruzinha et Chã de Igreja on peut trouver une pension et des chambres à louer. Il y a une pension à Voca de Coruja et une auberge à Tarrafal de Monte Trigo ; dans ces localités on peut aussi louer des chambres.
Où manger La gastronomie de l’île est très riche et variée en poissons et en viande. La caldeirada de chevreau avec des haricots est l’un des plats traditionnels des jours de fête. La pâtisserie traditionnelle est très riche ; on peut déguster notamment le gâteau de miel, le flan de banane, pour ne citer que quelques uns. Il ne faut cependant pas rater le très connu grôgue, considéré par des spécialistes comme le meilleur du Cap Vert, ou alors une des liqueurs de l’île (de café, cannelle, orange). Les pensions, proposent normalement des repas et dans les principaux villages on peut opter pour des restaurants ou des bars.

Comment y arriver ?
Il existe des liaisons maritimes quotidiennes entre São Vicente et  Porto Novo, la durée de la traversée est d’environ 1 heure. Il y a des hôtels, des auberges et des pensions. Près des plages il existe aussi des complexes touristiques, avec piscine, bar et chambres.