Brava

L’Ile de Brava, la plus petite des îles habitées de l’Archipel a une superficie de 64 km2 avec une longueur maximum de 9 km ; elle est aussi l’une des plus montagneuses, avec un relief très accentué, des vallées profondes et abruptes et dont la plus haute altitude, le Pico de Fontainhas, est de 976 mètres. Sa côte très escarpée, abrite beaucoup de baies.
Elle est aussi une des îles les plus humides de l’Archipel, ce qui fait qu’elle soit connue sous le nom de « l’île des Fleurs », par l’abondance et la variété des espèces existantes. L’île a commencé à être réellement peuplée à partir de 1620 à la suite des fréquentes éruptions volcaniques de l’île de Fogo, qui se trouve à 20 km. Beaucoup d’habitants de cette île sont donc venus habiter  Brava, surtout après la grande éruption de 1680.La sécheresse a été l’une des causes de l’émigration, et à la fin du XVIIIe siècle, les baleiniers originaires des Etats-Unis qui s’arrêtaient dans l’île pour se ravitailler, ont embauché  les habitants lesquels étaient réputés pour être de bons marins. Beaucoup d’entre eux ont fini par s’établir aux Etats-Unis et conjointement avec les émigrants de l’île de Fogo ont formé ce qu’aujourd’hui est considérée comme la plus grande communauté capverdienne à l’extérieur. L’activité économique du passé incluait l’extraction de l’urzela, l’agriculture et la pêche, les deux dernières sont jusqu’à aujourd’hui des activités importantes, auxquelles se joignent les aides pécuniaires à leurs parents des ressortissants capverdiens aux Etats-Unis.
Brava

brava-bahia

Maio

Comment y arriver ?
Le port se trouve à Furna et, actuellement, le bateau est la seule façon d’y accéder, des autres îles.
Dans le village de Furna, il y a des hôtels, des auberges et des pensions.Il existe également des complexes touristiques, avec piscine, bar et chambres.
Où aller ?
Dans le village de Furna, il y a des hôtels, des auberges et des pensions. Près de la plage il existe un complexe touristique, avec piscine, bar et chambres.